Développer-réseau-wedding-planner
Stratégie

Comment survivre à une soirée de networking où on ne connait personne

Chez Wedding by Fabiola, nous proposons des Wedding Afterwork : une rencontre conviviale entre pros du mariage pour échanger, réseauter et créer des liens.

Je sais que pour certains, ce genre de soirée de networking peut être difficile à appréhender, surtout si l’on doit s’y rendre seul. Même pour moi, alors que je ne suis pas timide, ces rencontres étaient un peu impressionnantes, mais désormais, je n’ai aucun soucis à m’y rendre seule. Pourquoi ? Parce que j’y vais avec un objectif, mon sourire et ma bonne humeur. Mais tu t’en doutes, ce n’est pas tout.

Voilà donc quelques points pour que ces rencontres soient efficaces.

Je connais mon objectif

Je me rends dans ce genre d’événement principalement pour x raisons.

  1. Échanger avec des professionnels faisant face aux même enjeux que moi
  2. Rencontrer de nouveaux prestataires que je pourrais recommander
  3. Me faire connaître auprès de prestataires
  4. Imaginer d’éventuels partenariats
  5. Me tenir au courant des nouveautés du marché

A mon avis, il ne faut en aucun cas se rendre à des événements pros pour se vendre. Je trouve que ça biaise le discours qui devient alors un peu trop frontal type vendeur de voiture, d’autant plus lors d’une soirée placée sous le signe de la convivialité.

J’identifie les participants

S’il y en a un, je parcours le hashtag de l’événement sur les réseaux sociaux pour voir si d’autres pros ont annoncé leur venue. Je peux ainsi regarder un peu leur travail en amont pour lancer une discussion plus facilement => « J’ai découvert ton travail à travers ton compte insta juste avant la soirée. Et donc tu crées des robes de cortège en coton bio, c’est bien ça ? ».

Je soigne ma présentation

Parler en public n’est pas un soucis pour moi. Mais quand il s’agit de parler de moi, je suis moins à l’aise (et ça se traduit souvent par un débit de paroles et d’infos trop important). L’idée n’est pas de réciter machinalement un texte appris par cœur mais depuis que je me suis entraînée à pitcher mon activité en 30 secondes et 3 minutes, je suis beaucoup plus à l’aise et finalement, je me pose moins de questions sur l’image que je peux renvoyer.

Je n’oublie pas non plus d’aller me présenter aux organisateurs. C’est normalement à eux de t’accueillir mais occupés à accueillir d’autres personnes, il peut y avoir un fail. Et puis normalement, l’organisateur t’aidera à t’intégrer en te présentant à d’autres personnes.

Je m’intéresse d’abord aux autres

Je trouve que c’est d’autant plus nécessaire quand on est wedding planner : d’abord s’intéresser aux métiers des autres avant d’expliquer dans le détail ce qu’on fait.

Ma conception du métier de wedding planner est qu’il faut valoriser le savoir-faire de ses partenaires, et commencer par s’y intéresser fait partie du processus.

Je n’oublie pas mes cartes de visite et de quoi noter

Bon en réalité c’est faux. J’oublie tout le temps mes cartes de visite. Et de toute façon je trouve que ce n’est pas très écolo à l’heure ou en plus, nous avons tous un smartphone. D’ailleurs, lorsque je n’ai bientôt plus de cartes de visite, j’en conserve au moins une et je propose à mes interlocuteurs de la prendre en photo.

Mais bon, il parait que c’est bien d’en avoir sur soi et suffisamment pour ne pas en manquer…

Par contre, j’ai toujours avec moi de quoi noter (carnet ou smartphone) pour ne pas manquer des infos importantes que me communiquerait un presta : une bonne adresse, la date d’un prochain lancement ou événement…

Et ce n’est pas fini…

Après l’événement, je recontacte les prestataires avec qui j’ai vraiment discuté. Pour les autres, je peux envoyer un message pour justement leur dire que j’aurais aimé avoir plus de temps pour échanger et leur proposer de se revoir lors d’un événement ou autour d’un café.

Si je n’ai pas eu le temps de le faire sur le moment, je publie quelques posts sur les réseaux sociaux en mentionnant les autres pros présents avec qui j’ai échangé.

Depuis plusieurs années dans le mariage, j’ai constaté qu’en matière de réseau, c’est la régularité qui paye. Miser sur une seule soirée n’apporte pas grand chose, même lorsqu’on récupère des dizaines et des dizaines de cartes de visite. Le réseau se travaille dans le temps, s’approfondit avec des échanges informels et des rencontres régulières. Il se construit par la confiance, l’authenticité, l’échange de services / conseils / contacts appropriés…  

Je me suis permise de remanier une phrase trouvée sur un blog d’entrepreneur: « ton réseau comptera sur toi et tu pourras compter lui, si au lieu de voir les soirées networking comme des séances de représentation, tu les considères à long terme comme un vecteur pour rencontrer des professionnels qui avec le temps deviendront peut-être de véritables partenaires ! »

Auteur

[email protected]byfabiola.fr
Je suis Fabiola Plazanet, wedding addict. Je suis wedding planner, officiante de cérémonie laïque, auteure de guides et formatrice pour pros du mariage. Bienvenue dans mon univers Wedding by Fabiola ! Véritable passionnée de mariage depuis l’enfance, j’ai débuté ma carrière dans ce bel univers en tant que wedding planner, jusqu’à ce qu’un des couples dont j’organisais les noces me demande de les unir...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Besoin d'un coup de pouce ?

Accède gratuitement à mes ressources dédiées aux wedding entrepreneurs !
Inscris-toi simplement par ici :

Tu recevras d’ici quelques minutes un email avec le code d’accès aux ressources gratuites pour t'aider à développer ton agence. Je t’enverrai parfois des emails pour te tenir au courant de l’actualité du blog (garantie sans harcèlement).